Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le noir émoi ...

Passionnée de littérature noire, retrouvez les chroniques des livres que j'ai aimés un peu, passionnément voire à la folie. Bienvenue au coeur de mes noirs émois ...

LA FILLE AUX SEX-TOYS d'Éric Robinne

Publié le 16 Février 2013 par Carine Boulay

LA FILLE AUX SEX-TOYS d'Éric Robinne

C’est lors d’une soirée libertine, que Brigitte jeune femme raffinée aux courbes attrayantes, comprend à quel point son corps peut devenir une arme redoutable. Cette expérience la convainc qu’elle peut trouver matière à vivre convenablement si elle s’en donne les moyens, tout en cherchant à atteindre son but ultime et régler les comptes avec son passé.

Puis, il y a cette rencontre. Anormale, intrigante, imprévue. Pourquoi cet homme d’un certain âge lui propose tout cet argent ? Elle va devenir riche. Elle accepte très vite le marché, trop tentant !

Mais Brigitte disparaît ainsi qu’Andréa, la petite amie du lieutenant Matthieu Guillaume. Pour tout indice : un bras découpé au niveau du coude ainsi qu’une caisse contenant un nombre impressionnant de sex-toys.

Le lendemain, un camion transportant de l’acide fluorhydrique se volatilise. Le chauffeur, tué à l’arme blanche est retrouvé dans un fossé sur le bas-côté d’une aire de repos.

La disparition de Brigitte et d’Andréa, le vol du camion d’acide fluorhydrique, le meurtre d’un routier, tous ces évènements seraient-ils liés ? C’est en tout cas ce que Matthieu et son partenaire Julien vont tenter de découvrir.

LA FILLE AUX SEX-TOYS est le deuxième volet de la série policière -composée actuellement de cinq livres- d’Éric Robinne et la suite d’UN ÉTÉ TROP TRANQUILLE. Éric Robinne nous embarque cette fois dans une intrigue sur fond nucléaire, ce qui n’est d’ailleurs pas du tout évident à la lecture du titre, mais ce choix n’est -bien évidemment- pas anodin de la part de l’auteur.

Nous y retrouvons Matthieu Guillaume, muté du commissariat de Tours à la Brigade de Répression de la Délinquance Économique (la BRDE) installée à Paris. À ses côtés Julien, son coéquipier avec qui il a développé une amitié sincère et indéfectible et Andréa, sa petite amie rencontrée vers la fin de sa précédente et première grosse enquête. J’avais déjà beaucoup apprécié ce personnage dans le premier volet et l’occasion m’est donnée de le découvrir plus en profondeur dans ce second titre. Avec la disparition de sa petite amie, le côté affectif apporte une épaisseur supplémentaire au personnage.

La trame de LA FILLE AUX SEX-TOYS est identique au premier volet : démarrage rapide, présentation d’un certain nombre de personnages et intrigue qui s’enrichit au fil des pages. J’aime ce côté « carré » que j’ai retrouvé dans les deux titres d’Éric Robinne. Le décompte et la chronologie des dates, mais aussi l’avant-propos dans lequel il nous fait un petit topo sur l’uranium, introduisant ainsi le début de son roman.

Éric Robinne combine plusieurs histoires et multiplie donc les personnages, en prenant le risque d’aller au casse-pipe, mais grâce à la fluidité de son écriture, la rigueur et la minutie dont il fait preuve à l’égard de son intrigue, il nous conduit sans temps mort vers le dénouement.

Enfin, je suis contente de constater que les coquilles disséminées ici et là dans son premier roman ont quasiment disparu dans celui-ci. Une nouvelle fois, j’ai passé un agréable moment de lecture !

LA FILLE AUX SEX-TOYS d'Éric Robinne

LA FILLE AUX SEX-TOYS

Éric Robinne

Éditions Aleumar

Policier

474 pages

Site de l'auteur

Éric Robinne est né le 3 novembre 1955, à Rouen. Marié, 3 enfants, Ingénieur agricole, il poursuit, en dehors de l'écriture, sa carrière professionnelle en tant que directeur des restaurants administratifs de Paris depuis 2004. Il partage sa vie entre Saint-Paul-Trois-Châteaux dans la Drôme où il demeure le week-end et pour ses loisirs, et la capitale. Eric Robinne n'a pas l'âme d'un téléspectateur, sauf pour regarder les émissions littéraires ou celles qui pourraient être source d'inspiration. Ce qui lui laisse le temps de s'adonner au footing (nombreuses courses locales et semi-marathon de Paris), de hanter les salles de cinéma en quête de films d’actions, policiers, ou fantastiques, et bien sûr de lire des auteurs aussi variés que Henning Mankell, Fred Vargas, Harlan Coben, Jean-Christophe Grangé, Maud Tabachnik, Jérôme Camut et Nathalie Hug ou encore Franck Thilliez. Il apprécie également les œuvres d’auteurs plus classiques tel Jean d’Ormesson, ou de journalistes comme Franz-Olivier Giesbert. Il utilise ses derniers temps libres et bon nombre de ses soirées à l’écriture. Dans sa jeunesse, la poésie l’a beaucoup inspiré. Bien plus tard, suite à une sorte de défi lancé par son fils, il s'est lancé dans l'écriture de romans policiers en 2005. Il a délibérément choisi de les inscrire autour de faits divers ou d’événements politiques de la vie française. Ces livres forment une série mais chaque histoire est indépendante des autres. Le héros reste le même tout comme le « méchant ». Cinq romans sont disponibles à ce jour. Un sixième est en préparation et s’inspirera de la crise financière de 2011.

Commenter cet article

Foumette 23/02/2013 10:09

Encore un superbe article de ma copiteuse!!!!! Je prends note mais pour dans un an je crois!!!!!hihihih J'ai une liste géante!!! Bisous fous

Carine 23/02/2013 11:18

Merci ma copiteuse d'avoir consacré un peu de ton temps à lire ma chronique ! Je comprend bien ton problème avec mes livres en attente (j'ai arrêté de compter à 80 livres) !!!!! mdr ... Bisous neigeux ...

Vincent 20/02/2013 23:53

Ça me dit bien cette histoire, et pas seulement à cause des sex-toys!!! Et un nom de plus sur la liste... qui va bientôt ressembler au Bottin!!!

Carine 21/02/2013 11:50

Je me doutais bien Vincent que ton envie n'était en aucun cas liée au terme "sex-toys" mdr ... Bises !

denis 20/02/2013 20:16

l'intrigue semble bien musclée

Carine 21/02/2013 11:49

Je confirme Denis : l'intrigue est bien musclée !

Jean 20/02/2013 17:31

Coucou Carine,
Voilà un policier qui me tente bien, enfin, c'est toi qui fais le travail de donner envie, soyons clair. Je commencerais volontiers par celui-ci; car il est vrai que les coquilles trop nombreuses ont le don de m'agacer. Je peux toujours revenir à un été trop tranquille par la suite, pas vrai ? Amitiés. Jean.

Carine 21/02/2013 11:48

Ravie de te donner l'envie ... Tu peux tout à fait commencer par celui-là mon cher Jean sans aucun problème ! Amitiés.

famechon sandrine 19/02/2013 17:02

comment peut on résister à une telle chronique ?? tous les ingrédients sont là pour me donner envie de lire ce livre donc allez zou je rajoute à ma TRES longue liste d'envies :)

Carine 19/02/2013 17:09

Ah ces fameuses listes qui deviennent des listings ... ^_^ Je connais bien le problème !

Betty 18/02/2013 08:50

Je ne sais pas pourquoi,je sais que juste avant j'avais lu un des livre de Gilles Caillot,et j'ai été déçu.Un ami m'avait dit de le relire plus tard mais bon ma PAL est énorme!

Carine 18/02/2013 08:55

Bon eh bien tu as ta réponse Betty ! Après un livre de Gilles Caillot, dont le contenu est particulièrement difficile ça ne m'étonne pas. Je crois qu'effectivement dur dur pour l'auteur qui passe après, quel qu'il soit d'ailleurs ...

Betty 18/02/2013 08:42

Belle chronique,comme toujours Carine.Cependant j'avais lu un été trop tranquille de cet auteur et je n'étais pas vraiment rentrée dedans!Je me tâte pour celui-ci!

Carine 18/02/2013 08:46

Merci Betty ! A quoi était-ce dû d'après toi ? L'intrigue, les personnages, les coquilles peut-être assez nombreuses ? Attention nous sommes dans un pur policier et non dans un thriller ...