Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le noir émoi ...

Passionnée de littérature noire, retrouvez les chroniques des livres que j'ai aimés un peu, passionnément voire à la folie. Bienvenue au coeur de mes noirs émois ...

C'EST DANS LA BOITE de Frédéric Ernotte

Publié le 29 Juillet 2013 par Carine Boulay

L’idée de ces boîtes m’est venue lors d’un déménagement. En préparant les caisses, je suis tombé nez à nez avec un trésor de guerre de ma jeunesse. Une boîte à chaussures contenant divers souvenirs. Des tranches de vie. Face à ces objets insolites, je me suis demandé si quelqu’un d’autre que moi pourrait comprendre le sens de ce colis. À combien de kilomètres de la vérité tomberait une personne qui ouvrirait cette boîte ? » Quelques jours plus tard, devant un épisode Halloween des Simpsons, j’ai imaginé une nuit durant laquelle des personnages se lanceraient dans une ronde d’histoires. C’est dans la boîte était né !

Frédéric Ernotte

C'EST DANS LA BOITE de Frédéric Ernotte

Jeff Marnier. C’est mon nom. Je suis inspecteur à la Brigade criminelle depuis maintenant huit mois. À trente-cinq ans, je suis un fantôme sans famille et sans amis, passé maître dans l’art de la solitude. Ma seule compagne, la vodka.

Depuis peu j’appartiens à une communauté virtuelle. Un forum qui regroupe des enquêteurs du monde entier ironiquement baptisé la « boîte noire ». Je me sens revivre par ce lieu virtuel qui s’offre à ma curiosité. En seulement trois mois, je suis devenu l’un des membres les plus actifs.

Alors que l’enquête sur laquelle je bosse est au point mort, un tueur de flics sème la terreur dans la région. Il en a déjà eu deux de chez nous et nous venons de retrouver le corps de Catherine, une de mes collègues. Sa mort est pour moi l’occasion de partir faire le vide. La ronde des boîtes tombe à point nommé.

Je pars pour un huis clos secret entre inspecteurs à l’écart de tout. Une nuit en terre ardennaise qui s’annonce captivante. Une nuit durant laquelle soulever le couvercle d’une boîte peut vous laisser des traces indélébiles.

Nous vous convions à notre évènement « La ronde des boîtes ». Cette aventure unique vous permettra de passer du virtuel à la réalité l’espace d’une nuit. À l’écart de tout, huit membres de la « boîte noire » se retrouveront pour des heures inoubliables … Une fois la nuit passée, les participants se quitteront en signant le pacte que cette soirée n’a jamais eu lieu.

P. 23

Jeff Marnier est excité comme un gamin la veille de Noël. Il a rendez-vous dans les Ardennes belges pour une soirée assez étrange, réservée à quelques membres de la « boîte noire ». Chaque participant doit se munir d’une boîte à chaussures contenant cinq indices, concernant une affaire élucidée ou non. Successivement, chacun dévoilera le contenu de sa boîte aux autres, sans la moindre explication. Le groupe aura pour mission de découvrir ce qui se cache derrière ces indices.

Originalité. C’est le terme qui me vient instantanément à l’esprit pour définir C’EST DANS LA BOITE de Frédéric Ernotte. J’ai énormément apprécié la construction atypique de ce premier roman qui développe de multiples intrigues secondaires à l’intérieur de l’intrigue principale, et ce grâce à l’insertion de plusieurs nouvelles au cœur même du roman.

En attribuant une nouvelle à chacune des boîtes, Frédéric Ernotte alterne les niveaux de narration, engendrant de ce fait un rythme trépidant tout en provoquant chez moi une espèce de gloutonnerie quant à l’ouverture des boîtes. Que ce soit dans l’imbrication ou dans l’enchaînement de ces nouvelles, Frédéric Ernotte a parfaitement coordonné le tout afin de rendre l’ensemble cohérent et particulièrement attrayant.

Agrémentée de nombreux dialogues, l’écriture est très fluide et l’auteur distille plaisamment l’humour au fil des mots. Après un tel engouement, un regret cependant … Celui d’une fin mi-figue mi-raisin au lieu du bouquet final escompté.

Doté d'une construction remarquablement menée, C'EST DANS LA BOITE est un huis clos enthousiasmant et un premier roman prometteur ...

C'EST DANS LA BOITE de Frédéric Ernotte

C'EST DANS LA BOITE

Frédéric ERNOTTE

Thriller

252 pages

Avant-propos Éditions

Son blog

Frédéric Ernotte est né à Namur (Belgique) le 28 janvier 1982. Assistant social et journaliste de formation, ce jeune écrivain est un véritable touche à tout. C'est dans la boîte est son premier roman. Il est également à l'origine du blog journal d'un Workaholic, un espace virtuel où il dissèque notre quotidien sous la loupe d'un bourreau de travail.

commentaires

DEMAIN EST UNE AUTRE VIE de Thierry Serfati

Publié le 16 Juillet 2013 par Carine Boulay

«Envoûtant, à couper le souffle » titre Le Figaro à propos du roman de Thierry Serfaty, DEMAIN EST UNE AUTRE VIE. Quelques mots dithyrambiques qui aguichent et retentissent comme la promesse d’un excellent moment de lecture. Nourrissant l’espoir de voir se concrétiser la déclaration étalée sur la couverture, je me laisse tenter afin de me forger une opinion …

DEMAIN EST UNE AUTRE VIE de Thierry Serfati

La pluie gifle les vitres de ma voiture et s’étale en flaques troubles sur mon pare-brise. Je suis en retard. Mon portable sonne alors que le feu passe au rouge. Je décroche et j’accélère, essuyant au passage les reproches de ma femme Inès. Je viens de griller un feu rouge. Malgré les trombes d’eau je vois nettement le visage déformé du conducteur, qui lui, vient de passer au feu vert. Il me semble que le temps s’arrête. Je sais que je vais mourir …

Le lendemain matin je me réveille en sursaut. La revêche et distante Inès a disparu laissant place à la sublime et aimante Meredith. Mes deux garçons me sautent au cou avant de s’installer à la table familiale. Cette magnifique famille je ne l’ai jamais vu, avant ce matin.

Non je ne rêve pas. Je m’éveille d’un cauchemar traumatisant qui me poursuit depuis cet accident, six ans plus tôt. Mais lorsqu’Inès ressurgi dans ma vie, je suis prêt à tout pour sauver ce qui compte le plus pour moi, ma famille. Celle dont j’ai trop longtemps rêvé …

Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité"

Antoine de Saint-Exupéry

Jamie Byrne, est chirurgien dans l’un des plus grands centres hospitaliers des États-Unis, le Mount Sinaï Medical Center. Pleinement heureux dans son travail, Jamie est complètement désenchanté quant à sa vie conjugale. Lorsqu’il se réveille un matin avec une nouvelle famille à ses côtés, il est désemparé. Il l’est bien plus encore, lorsqu’il est accusé de meurtre …

C’est une véritable course contre la montre dans laquelle Thierry Serfati nous entraîne. Pris dans la tourmente avec Jamie, j’ai rapidement oublié mes quelques appréhensions inhérentes au bandeau de couverture et j’ai été happée par cette singulière cavale.

Des personnages touchants, une intrigue dynamique, un suspense constant, l’auteur nous emporte dans un tourbillon de plaisir.

Et quelle fin ! Je ne sais pas pourquoi, je redoutais une fin quelque peu convenue, mais pas le moins du monde. Au contraire même, Thierry Serfati nous offre un dénouement totalement imprévisible qui m’a épaté.

Qu’est-ce que j’ai bien fait de me laisser tenter ! DEMAIN EST UNE AUTRE VIE est un roman prenant qui devrait en séduire plus d’un …

DEMAIN EST UNE AUTRE VIE de Thierry Serfati

DEMAIN EST UNE AUTRE VIE

Thierry Serfati

349 pages

Édition J'ai lu

Site de l'auteur

Thierry Serfaty, né le 7 décembre 1967, est un docteur en médecine et écrivain français auteur de polars. Il a publié six thrillers. Son roman Le Sang des Sirènes a obtenu le prix Polar 2000 à Cognac et le prix Synopsis du meilleur roman adaptable à l’écran au Festival de Cannes en 2001. Afin d'éviter toute confusion entre les deux registres de livres destinés à des publics différents, Thierry Serfaty a choisi le pseudonyme d'Éli Anderson pour la série de romans jeunesse Oscar Pill. Une série composée de cinq tomes, illustrant le thème du combat du bien contre le mal à l'intérieur du corps humain. Il a également créé la série télévisée Le cocon.

commentaires

HOMICIDE POST MORTEM d'Olivier Kourilsky

Publié le 9 Juillet 2013 par Carine Boulay

Il y a un peu plus d’un an, je découvrais bien volontiers Olivier Kourilsky avec Meurtre pour de bonnes raisons. Aujourd’hui, c’est avec son sixième roman, HOMICIDE POST MORTEM que je poursuis ma découverte de l’auteur …

HOMICIDE POST MORTEM d'Olivier Kourilsky

L’ex-divisionnaire André Buchot a été assassiné à son domicile. L’arme du crime est un Beretta ayant appartenu à Jules Machefer, un flic pourri abattu quinze ans plus tôt.

Un message signé des initiales de Prosper Croquemétal alias Jules Machefer est retrouvé sur les lieux du crime.

Ce n’est qu’un début.

Ma vengeance va continuer.

Lentement mais sûrement.

P.C.

Quelques jours plus tard, c’est au tour du professeur Pierre Banari de recevoir le même message, lorsque sa fille et son compagnon sont arrêtés au Laos en possession de cannabis et d’une importante quantité d’héroïne.

Alors que les cadavres s’accumulent, le commandant Claude Chaudron et son équipe vont tenter de mener à bien leur enquête afin de découvrir qui se cache derrière cette histoire de revenant …

Le commandant Claude Chaudron et son équipe se trouvent en plein désarroi face à une enquête qui sort de l’ordinaire. Le zombie, nom de code donné au tueur par les enquêteurs de la Criminelle, menace clairement de s’en prendre à tous ceux qui ont joué un rôle dans la neutralisation de Machefer, quinze ans auparavant. Le temps presse car le zombie mène la danse, désorganisant ainsi le travail de Claude Chaudron et de son groupe.

Avec HOMICIDE POST MORTEM, Olivier Kourilsky nous offre un roman rythmé au suspense maîtrisé. Dans cette traditionnelle intrigue policière, il nous balade à sa guise, dirigeant tour à tour les soupçons sur plusieurs membres de l’équipe du commandant Chaudron, créant ainsi son lot de fausses pistes. Les quelques scènes se déroulant au Laos auraient mérité d’être plus approfondies afin de donner au roman la possibilité de se démarquer un peu plus.

C’est en tout cas avec satisfaction que j’ai retrouvé les qualités auxquelles j’avais pu goûter à la lecture de Meurtre pour de bonnes raisons, tant sur le plan de la réalisation que sur celui de l’écriture du roman. Intrigue classique mais efficace, élégance de la plume et zeste d’humour font de ce roman un bon moment de lecture.

D’agréables retrouvailles …

HOMICIDE POST MORTEM d'Olivier Kourilsky

HOMICIDE POST MORTEM

Olivier Kourilsky

Roman policier

212 pages

Éditions Glyphe

Site de l'auteur

Ancien chef de service de néphrologie - dialyse du Centre Hospitalier Sud - Francilien et professeur associé au Collège de Médecine des Hôpitaux de Paris, le docteur Olivier Kourilsky s’est lancé, il y a quelques années dans l’écriture avec une spécialité : des romans policiers dont l’action se déroule en milieu hospitalier. Il est l’auteur de 6 romans : Meurtre à la morgue, Meurtre avec prémédication, Meurtre pour de bonnes raisons qui obtiendra le prix Littré en 2010, Homicide par précaution,Dernier homicide connu et Homicide post mortem.

commentaires

LA MÉMOIRE DU BOURREAU de Maud Tabachnik

Publié le 3 Juillet 2013 par Carine Boulay

Auteure d’une trentaine de romans, Maud Tabachnik explore les noirceurs de l’esprit humain à travers ses romans politiques et historiques. Paru aux Éditions du Masque en 1999, LA MÉMOIRE DU BOURREAU vient d’être réédité chez J’ai lu. Une couverture évocatrice associée à un titre percutant, pour une première fois marquante …

LA MÉMOIRE DU BOURREAU de Maud Tabachnik

Anton Strübell, ancien commandant de camp SS vit paisiblement comme un riche aristocrate sous la protection du gouvernement syrien.

Son fils Gerhardt vient recueillir ses abominables souvenirs afin de les diffuser sur Internet. Anton Strübell raconte … Son idéal, son combat, ses espoirs mais aussi sa vie d’homme, sa femme et ses enfants.

Mais au fil des entretiens, Gerhardt supporte de plus en plus mal le passé de son père, empreint de mort, de violence et de cruauté.

Rapatrié en Allemagne suite à un problème de santé, Anton Strübell est sauvé par le Docteur Klein et devra affronter la mémoire de l’Histoire.

Maud Tabachnik plante le décor de manière originale en ouvrant son roman directement par un dialogue. Une conversation entre un père et son fils, quoi de plus banal ? Le tête-à-tête prend une tournure nettement moins ordinaire lorsque le père est un des principaux chefs SS rescapés de la guerre.

Pour rédiger LA MÉMOIRE DU BOURREAU l’auteure s’est glissée dans la peau d’un tortionnaire. Un homme qui par soumission a volé, déporté, torturé et tué. Un nazi convaincu, qui avait pour mission de donner la chasse aux Juifs désignés comme les principaux responsables de la pitoyable situation de l’Allemagne. Un soldat prêt à donner sa vie pour le Führer, qui admettait que sacrifier « les fruits pourris d’une récolte » était une décision qui s’avérait nécessaire, puisqu’elle ne concernait que des sous-hommes, des déchets de cette humanité qu’il fallait sauver. Un homme persuadé que le national-socialisme était l’espoir et qui pensait au destin grandiose qui l’attendait grâce au Führer. Un homme prêt à tout recommencer …

Nous étions persuadés que le Reich allait durer mille ans ; que notre race dominerait, et montrerait le chemin. Nous voulions pour nos enfants ce qu’il y avait de mieux. Chaque ennemi que nous terrassions était une marche qui nous hissait plus haut vers la victoire. Que valaient pour nous ces populations misérables, que nos chefs nous désignaient comme n’appartenant pas à l’humanité, et dont il fallait se défaire ? Nous voulions créer un homme nouveau, un monde nouveau. Nos chefs nous avaient persuadés que nous le pouvions. Eux, d’une Allemagne écrasée et humiliée, avaient fait l’élite des nations. Elle combattrait contre tous et elle vaincrait.

P121

LA MÉMOIRE DU BOURREAU de Maud TabachnikLA MÉMOIRE DU BOURREAU de Maud Tabachnik

Élevé dans l’idéologie national-socialiste, son fils qu’il pensait acquis à ses idées va progressivement évoluer. Gerhardt prend peu à peu la mesure de la monstruosité des actes commis par son père et l’héritage paternel devient lourd à porter.

Tu connais mes idées, c’est hélas toi qui me les as données. Mais t’entendre jour après jour, évoquer vos exploits guerriers, m’a fait comprendre que le mouvement nazi a été dirigé par des monstres. Des pervers fanatiques qui ont entraîné notre pays dans le chaos. Leur but n’était pas de créer une race nouvelle, il était d’écraser l’humanité.

P 158

En rédigeant son roman à la première personne du singulier, l’auteure donne une atmosphère particulière à ce récit, amplifiant de ce fait l’impact sur le lecteur. Ce roman noir historique illustrant un homme guidé par le devoir, portant un regard teinté d’émotion sur son passé et n’éprouvant aucun regret sur « ses exploits guerriers » ne peut laisser impassible.

Imaginer les mémoires d’un officier SS, un exercice difficile que Maud Tabachnik a relevé haut la main. La Shoah vu sous l’angle d’un bourreau, plutôt inédit et carrément terrifiant.

Une première fois marquante qui annonce assurément d'autres rendez-vous avec Maud Tabachnik !

LA MÉMOIRE DU BOURREAU de Maud Tabachnik

LA MÉMOIRE DU BOURREAU

Maud Tabachnik

Roman noir historique

223 pages

Éditions J'ai Lu

Née le 12 novembre 1938 à Paris. Sur son enfance, on ne sait rien. Bien qu'ayant suivi des études commerciales, elle choisit de se diriger vers le métier de kinésithérapeute. Elle commence sa carrière en 1963 avec une spécialisation d'ostéopathe. Dix-sept ans plus tard, Maud Tabachnik est obligée d'arrêter son métier suite à une intervention chirurgicale et c'est à cinquante ans qu'elle décide d'essayer l'écriture.Maud Tabachnik est une passionnée de cinéma, de lecture et de poésie. Elle écrit son premier roman, La Vie à fleur de terre en 1991. Ses thrillers politiques sont un coup de poing dans l'univers typiquement machiste des auteurs de polars.

commentaires