Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le noir émoi ...

Passionnée de littérature noire, retrouvez les chroniques des livres que j'ai aimés un peu, passionnément voire à la folie. Bienvenue au coeur de mes noirs émois ...

QUATRE RACINES BLANCHES de Jacques Saussey

Publié le 6 Janvier 2013 par Carine Boulay

Quelques années de réflexion, plusieurs voyages au Canada et deux autres romans auront été nécessaires à Jacques Saussey, avant de se lancer dans l’écriture de ce thriller contemporain aux accents de traditions ancestrales. En attendant de réaliser un jour, le rêve de partir à la découverte de cette contrée et de ses grands espaces, je m’offre un voyage par procuration avec QUATRE RACINES BLANCHES.

QUATRE RACINES BLANCHES de Jacques Saussey

L’officier de police judiciaire Daniel Magne, affecté au commissariat du Xème arrondissement de Paris, a été choisi par le Quai d’Orsay pour faire partie de la délégation constituée d’une dizaine de policiers, afin de représenter la Métropole au congrès Francopol d’Ottawa au Canada.

A l’issue de cette rencontre, il assiste dans un parking en sous-sol à l’enlèvement d’une inconnue et au meurtre de Louis Trédeau, l’un de ses collègues canadiens. Il échappe de justesse à la mort et devient par conséquent l’unique témoin.

Indispensable à l’enquête en tant que témoin principal, l’inspecteur-chef Lachance de la Sureté du Québec, le sollicite afin de les aider à identifier l’homme responsable de l’assassinat d’un des leurs.

Deux jours plus tard, le corps d’une femme est retrouvé par un riverain dans un terrain vague, à l’entrée de la réserve Mohawk de Kanawaghe. D’après les vêtements retrouvés près du cadavre, il s’agirait de l’inconnue du parking.

C’est hors de leur juridiction, que le capitaine Daniel Magne et sa coéquipière Lisa Heslin vont être confrontés à une enquête des plus compliquées.

Un polar intrigant, soutenu par une vision de la jungle urbaine sans concession mais sans généralisation. Lorsque les racines du mal sont si diffuses et mêlées que ceux qui se croyaient innocents se rendent compte qu’ils sont également coupables.

Andrea H. Japp

Un dépaysement complet, voilà la première remarque que je me suis fait une fois la dernière page tournée. J’ai été totalement embarquée par cette intrigue qui m’a conduite à la rencontre des Mohawks, la plus populeuse des nations autochtones du Québec. A travers ce livre Jacques Saussey rend hommage à un pays, et plus précisément à une de ses provinces, Le Québec.

Les termes et expressions typiques, employés avec parcimonie tout au long du livre, m’ont presque laissé entendre les accents chantant des Québécois.

J’ai ressenti une tendresse particulière pour le tandem Daniel et Lisa. Partenaires au travail comme dans la vie, Daniel est un homme très humain dans ses rapports avec les autres. Lisa est une jeune femme tête de lard, qui fait preuve d’une détermination hors du commun. Une association bien sympathique qui ajoute un supplément d’âme à cette intrigue.

Un thriller passionnant, qui nous entraîne dans une course-poursuite effrénée sur les traces d’un criminel extrêmement dangereux.

C’est l’amour du Québec, qui a donné l’envie à Jacques Saussey d’y planter le décor de QUATRE RACINES BLANCHES. C’est la passion des thrillers et la découverte d’un nouvel auteur français qui m’a guidé vers cette intrigue enneigée. Un ravissant voyage par procuration mais aussi une belle première fois avec Jacques Saussey.

Repérage photo à Montréal réalisé par Jacques Saussey pour Quatre racines blanchesRepérage photo à Montréal réalisé par Jacques Saussey pour Quatre racines blanchesRepérage photo à Montréal réalisé par Jacques Saussey pour Quatre racines blanches
Repérage photo à Montréal réalisé par Jacques Saussey pour Quatre racines blanchesRepérage photo à Montréal réalisé par Jacques Saussey pour Quatre racines blanchesRepérage photo à Montréal réalisé par Jacques Saussey pour Quatre racines blanches

Repérage photo à Montréal réalisé par Jacques Saussey pour Quatre racines blanches

QUATRE RACINES BLANCHES de Jacques Saussey

QUATRE RACINES BLANCHES

Jacques Saussey

Editions Les Nouveaux Auteurs

Thriller

500 pages

Site de l'auteur

Né en 1961, Jacques Saussey a commencé à écrire ses premières nouvelles à 27 ans. Ces pages ont fini par former un recueil d'une trentaine de textes, « Anicroches », qui a dormi de longues années dans un tiroir. Il a ensuite participé à quelques concours d'écriture, afin de voir si ce qu’il écrivait plaisait à des lecteurs hors du cercle familial. L'une de ces nouvelles, « Le Joyau du Pacifique », a été sa première, et pour l'instant unique, édition en bande dessinée en 2007. Les encouragements apportés par sa victoire aux Noires de Pau en 2002 avec « Quelques petites taches de sang », puis ensuite par celle au concours Alfred Jarry en 2007 avec « Alfred Jarry est mort », l'ont incité à persévérer et à aborder un thème qu’il considérait avec appréhension jusque-là : le thriller. Il a alors entrepris en 2008 la rédaction de son premier polar, « Colère Noire », dans lequel il a mis en place l'ensemble de ses personnages récurrents, un groupe de policiers rattachés à un commissariat imaginaire du Xème arrondissement de Paris. Le capitaine Daniel Magne est né, ainsi que plusieurs autres officiers et agents de police judiciaire, dont la jeune Lisa Heslin, fille d'un magistrat tragiquement disparut à l'aube d'une prise de fonctions ministérielle. Ayant pratiqué le tir à l'arc de compétition pendant dix ans, de 1985 à 1995, avec à la clef un titre national individuel en 95 et un par équipe en 92, il a cherché à utiliser dans ce premier roman son arme favorite, qu’il pratique toujours aujourd'hui. Il a donc bâti son intrigue autour de cette idée, et l'histoire emmène le lecteur de Paris à Sens, puis de l'Yonne à New York et jusqu'à Johannesburg, en Afrique du Sud. «Colère Noire» paraîtra le 3 janvier 2013. Son titre original était «La mante sauvage». Un deuxième thriller a suivi en 2009, « De Sinistre Mémoire », construit à partir de souvenirs d'enfance de famille durant les années 40 en Bretagne, et d'une nouvelle restée longtemps inachevée car trop longue à l'époque, à laquelle il manquait une assise historique. «De Sinistre Mémoire» a été édité le 2 septembre 2010 aux éditions des Nouveaux Auteurs. Il est sorti en version poche chez le même éditeur le 9 Juin 2011. Il a écrit son troisième thriller, « Quatre Racines Blanches », entre janvier et Juin 2010. Cette histoire se passe presque intégralement au Québec, à Montréal et ses environs immédiats. Il y a apporté quelques modifications à la suite des conseils avisés d'un sergent de la Sûreté du Québec, qui a bien voulu éclairer sa lanterne sur le fonctionnement des diverses forces de police au Canada. Ce polar enneigé a été édité le 12 avril 2012. Il a ensuite poursuivi par un quatrième roman, "Principes Mortels", écrit entre juin et septembre 2010. Il rompt avec les personnages des trois précédents. Il s'agit d'un drame familial français régional, écrit à la première personne. Une histoire sombre qu’il a voulu la plus intimiste possible, afin que le drame soit total. Les forces de police, ici, n’y sont représentées que comme personnages secondaires. Son cinquième polar est achevé depuis fin aout 2012, il s’agit de «L’enfant aux yeux d’émeraude», qui devrait voir le jour dans les rayons des librairies en 2014, si tout va bien. D’autres projets sont déjà dans les cartons, mais il les laisse mûrir tranquillement à l’abri de l’agitation de la sortie prochaine de «Colère Noire». Seule exception : une pièce de théâtre qui le chatouillait depuis un moment, et qu’il terminera d’ici le printemps prochain, si tout va bien.

Commenter cet article

home workout equipment 05/04/2014 09:56

The review has been excellent! I am sure that visitors of your blog cannot stop themselves from reading this thriller. I think in these days, there are many readers to such thriller stuff. Thanks for the share!

Isa 21/01/2013 13:08

Je ne connaissais pas du tout mais ça a l'air super tentant !!

Carine 21/01/2013 15:22

Laisse toi tenter par cette lecture totalement dépaysante Isa !

dewilde jean 12/01/2013 17:03

Une chronique qui donne envie, Carine ! Merci ! Jean.

Carine 13/01/2013 17:28

Merci Jean ... j'en suis ravie ! :D

Foumette 12/01/2013 11:09

Et bien voilà...une fois de plus tu me donnes l'envie d'avoir envie de lire un livre!!!! T'es trop forte...faut dire qu'avec un si bel article il ne saurait en être autrement!

Carine 13/01/2013 17:27

Merci ma Foumette !

Belledenuit 10/01/2013 11:19

Alors là tu me fais une joie, tu ne peux pas t'imaginer. Je ne savais pas que tu n'avais pas encore lu l'auteur et franchement n'hésite pas à lire d'autres ouvrages. Il est génial avec des thèmes toujours différents mais ô combien prenant. Bref, moi je suis dingue de ses livres et j'aime toujours les découvrir. Quatre racines blanches est mon chouchou sur les 3 parus. Tu as bien fait de commencer par celui là. Bonne continuation dans ta découverte de l'auteur ;)

Carine 12/01/2013 10:02

Une très belle découverte et tu peux compter sur moi pour ne pas m'arrêter en si bon chemin !!! As-tu chroniqué "Colère noire" car je n'ai pas vu ?!

famechon sandrine 08/01/2013 07:04

Encore un auteur qu'il me faut absolument découvrir...Depuis peu les polars venant du froid m'apporte la bonne dose de grands frissons que j'aime .... merci de cette belle chronique

Carine 08/01/2013 07:09

Merci beaucoup Sandrine ! Je t'en souhaite une belle découverte ...

La Petite Souris 07/01/2013 18:35

Je ne connais pas cet auteur. Par contre je connais le Québec ! Je n'ai qu'une chose à te dire ! C'est un voyage extraordinaire qui t'attends ! En plus des paysages fantastiques, les gens sont formidables ! A condition qu'on débarque pas chez eux en m'as-tu " maudit français" mais je sais que tu n'es pas de ce genre de touriste là ! :)

Carine 07/01/2013 20:52

Oh quel veinard ! Je suis certaine que c'est un voyage extraordinaire ... J'en rêve depuis plusieurs années et promis juré je saurai me tenir ! ;-)

nathalie 07/01/2013 14:47

j'ai adorée ce roman ! et comme toi un dépaysement complet , je me suis même surprise de lire avec l'accent québécois ! ... bref j'ai fais un aller retour France Canada grâce a Monsieur Saussey sans sortir de canapé ... excellent !!

Carine 07/01/2013 15:31

Exactement le même ressenti ... Je suis impatiente de découvrir un autre de ses romans ...

Brigitte 07/01/2013 11:52

Belle chronique pour une belle histoire dans un pays qui fait rêver .. Et quand j'y repense, beaucoup de livres lus en 2012 avaient leur intrigue au Québec ! Ce lieu recèle une certaine magie sûrement !

Carine 07/01/2013 15:30

Merci beaucoup Brigitte ! J'adorerai le découvrir "en vrai" un jour ... Je croise les doigts pour que ça se fasse un jour ...

Vincent 07/01/2013 08:22

Voilà une chronique bien tournée, qui me rend d'autant plus impatient de pouvoir lire ce roman. C'est curieux, comme je suis attiré par les histoires qui se passent dans le grand nord, pour le méridional que je suis.
Voila donc un titre qui va sans tarder rejoindre ma PAL. Merci Carine.

Carine 07/01/2013 08:35

Merci mon cher Vincent ! C'est étrange car je suis comme toi ... une fille du sud très attirée par le grand nord ... Ne serions-nous pas un peu toqués ?! ^_^

Stoler sarah 07/01/2013 07:51

Bonjour, merci pour cette délicieuse chronique, qui m'a fait voyager et donner envie de lire ce livre. Bonne journée . Je t'embrasse . Sarah

Carine 07/01/2013 07:55

Coucou Sarah,

Merci à toi d'avoir consacré quelques minutes à la lecture de ma chronique. Si je t'ai donné l'envie, objectif atteint ! Bonne journée, bisous.