Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le noir émoi ...

Passionnée de littérature noire, retrouvez les chroniques des livres que j'ai aimés un peu, passionnément voire à la folie. Bienvenue au coeur de mes noirs émois ...

MEURTRE POUR DE BONNES RAISONS d'Olivier Kourilsky

Publié le 14 Septembre 2012 par Carine Boulay

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas moi qui ai plébiscité l’auteur mais le contraire. En me choisissant, Olivier Kourilsky fait de moi une lectrice heureuse ! Vu la complexité à se rencontrer pour me faire découvrir ses livres, il me fait parvenir un exemplaire de son troisième roman « Meurtre pour de bonnes raisons ». Impatiente de découvrir cet ouvrage, je le fais donc passer par-dessus tous mes livres en attente dans ma pile à lire.

Olivier Kourilsky, baptisé au fil du temps par ses amis et collègues « Dr K », s’est fait une spécialité : celle d’écrire des romans policiers dont l’action se déroule dans le milieu hospitalier. Milieu bien connu et familier, puisqu’il est l’ancien chef de service néphrologie – dialyse du centre hospitalier Sud Francilien à Evry.

MEURTRE POUR DE BONNES RAISONS d'Olivier Kourilsky

Paris, Novembre 1996 : Agnès Bourdin vient de décrocher un poste dans le service de chirurgie réputé du CHU Saint-Antoine. De nature calme et efficace, Agnès a fait ses preuves dans ce milieu très masculin qu’est la chirurgie. Spécialisée dans la chirurgie viscérale, c’est dans le prestigieux service du professeur Bernard Lambertin qu’elle exerce. Mais elle cache une blessure profonde : celle de n’avoir jamais connu son père, Robert Viral.

Il meurt en Algérie -plusieurs mois avant sa naissance- au cours d’une mission de reconnaissance. Lors d’un accident de jeep, il a la nuque brisée : une mort sans combat et peu glorieuse. Déterminée, Agnès part sur les traces du passé de son père.

Suite à une succession d’actes de malveillance, le commissaire Maupas est appelé au centre hospitalier dans lequel travaille Agnès. Ces sabotages troublent le service et alimentent une suspicion générale. Il va donc enquêter et tenter d’enrayer ces incidents ayant entraîné le décès post-opératoires de plusieurs patients.

Dans le même temps, un tueur en série sème la terreur dans le quartier de Barbès en tuant de petits délinquants ou trafiquants d’origine maghrébine. Même si tout laisse à penser à des règlements de comptes locaux, Maupas appelle en toute discrétion Machefer en renfort, son collègue commissaire principal à la Criminelle pour faire avancer cette enquête qui piétine.

Ce roman policier, survenant dans le milieu médical m’a beaucoup plu. Olivier Kourilsky a su doser son livre avec justesse. Le contexte tout d’abord : celui d’un centre hospitalier où l’on ressent l’ambiance, le travail d’équipe et la chaleur humaine. L’utilisation des termes médicaux n’y est ni ennuyeuse, ni rebutante surtout pour les novices tels que moi.

Les personnages sont vraisemblables : Agnès la jeune femme indépendante, combative et féminine. Lambertin, le professeur sexagénaire, bel homme, séducteur et apprécié de tous, tout comme le commissaire Maupas, peu attaché à son apparence, consciencieux et droit dans ses bottes.

Olivier Kourilsky s’est inspiré de faits réels pour bâtir ce roman, ce qui le rend authentique. Que ce soit de par son métier, instigateur du scénario comme dans le choix de la guerre d’Algérie qu’il applique en toile de fond. Une intrigue où le superflu n’a pas sa place. On navigue aisément entre passé et présent, sans cesser d’échafauder des plans pour réussir à créer le lien final.

Séduite par ce livre et par l’élégance de la plume du Dr K, je n’en ai fait qu’une bouchée … voilà de « bonnes raisons » de le lire !

MEURTRE POUR DE BONNES RAISONS d'Olivier Kourilsky

MEURTRE POUR DE BONNES RAISONS

Olivier Kourilsky

Editions Glyphe

Policier

236 pages

Site d'Olivier Kourilsky

Ancien chef de service de néphrologie - dialyse du Centre Hospitalier Sud - Francilien et professeur associé au Collège de Médecine des Hôpitaux de Paris, le docteur Olivier Kourilsky s’est lancé, il y a quelques années dans l’écriture avec une spécialité : des romans policiers dont l’action se déroule en milieu hospitalier. Il est l’auteur de 5 romans : Meurtre à la morgue, Meurtre avec prémédication, Meurtre pour de bonnes raisons qui obtiendra le prix Littré en 2010, Homicide par précaution et Dernier homicide connu.

Commenter cet article