Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le noir émoi ...

Passionnée de littérature noire, retrouvez les chroniques des livres que j'ai aimés un peu, passionnément voire à la folie. Bienvenue au coeur de mes noirs émois ...

VENGEANCE SANS VISAGE de Fabrice Pichon

Publié le 15 Septembre 2012 par Carine Boulay

Insatiable quant à la lecture de nouveaux auteurs français, c’est avec son premier roman, VENGEANCE SANS VISAGE, que Fabrice Pichon m’invite à découvrir un peu la région de son enfance, mais pas que …

VENGEANCE SANS VISAGE de Fabrice Pichon

Besançon : le corps d’un homme crucifié sur la porte de la Citadelle vient d’être découvert, bientôt suivi par un second sur le fronton de la Porte Noire. Deux morts, deux architectes et certainement un seul assassin.

Epaulée par son équipe, la commissaire Nicole Desvignes n’a que trois jours pour boucler son enquête, l’une des plus complexes de toute sa carrière.

De surcroît, elle a bien du mal à accepter à ses côtés la présence de son nouvel adjoint, le commandant Alexandre Pulien. Celui-ci vient de lui être imposé pour suppléer le commandant Victor, avec qui elle travaillait depuis 15 ans.

Soupçonné de proxénétisme, le commandant Victor se serait suicidé après qu’une enquête de l’Inspection Générale ait brutalement stoppée sa carrière. Sa disparition dans les eaux tumultueuses du Doubs semblait donner raison aux conclusions de l’enquête. Son corps n’avait cependant jamais été retrouvé. Mais malgré des preuves bien réelles, la commissaire Nicole Desvignes n’avait jamais cru un seul mot du rapport de l’Inspection Générale. Puis c’est au tour de son fils, Stéphane de disparaître. Ayant effectué plusieurs stages dans la société des deux architectes retrouvés morts, il est soupçonné du double homicide.

Première constatation avant d’entamer ma lecture : le format. Une taille particulière qui se niche entre le livre de poche et le grand format. J’adore ! Ce qui me chagrine par contre, c’est le côté vieillot que m’inspire la couverture. Mais là n’est pas l’essentiel -me direz-vous- nous sommes bien d’accord, il n’empêche …

Fabrice Pichon, débute son roman par un prologue, dont il se dégage de prime abord une atmosphère particulière jusqu’à en devenir oppressante. Il a choisi l’inoubliable musique du film Midnight Express de Alan Parker pour accompagner cet homme, qui file à bord de sa Porsche 924. Cet homme, c’est Ghislain de Burry. Il est temps pour lui de prendre son train pour se libérer de cette prison dans laquelle on l’a enfermé. Je me suis laissée aller à relire ce prologue avec la musique en fond et force est de constater que le choix de ce morceau est on ne peut mieux approprié !

On entre dans le vif du sujet avec ce double meurtre, aux côtés de celle que son équipe surnomme « la patronne » Nicole Desvignes. Une femme libre, sans attache et sans contrainte. Une personnalité secrète dont il émane toutefois une puissance qui impose le respect.

Fabrice Pichon exploite très bien les différentes facettes de ses personnages, créant ainsi des suspects potentiels qui se succèdent les uns aux autres. Suspense et vengeance sont les maîtres mots de ce roman qui ne nous laisse aucun répit.

Un livre qui s’ouvre sur un prologue du tonnerre, une intrigue menée avec habileté, le tout couronné par une écriture impeccable : bref j’ai passé un très bon moment de lecture. Une première expérience menée à bien pour un auteur à suivre !

VENGEANCE SANS VISAGE de Fabrice Pichon

VENGEANCE SANS VISAGE

Fabrice Pichon

Editions du Citron Bleu

Série noire franc-comtoise

290 pages

Le site de Fabrice Pichon

Après des études de Droit qu'il abandonne au profit des paillettes de son emploi de "G. O." dans un Club de vacances à Cannes, Fabrice Pichon se range des nuits de folie en intégrant une société l'amena à faire ses premiers pas dans l'univers du polar avec « Vengeance sans visage », car ce qui n'a pas été aurait pu être. Le passé est un personnage à part entière de ses écrits, et la dualité des êtres qu'il affectionne doit être une réminiscence des comics ingurgités à haute dose. Aujourd'hui d'assurances. En 2000, il est lauréat d'un concours organisé par le journal « Le Bien Public » et les quotidiens de Bourgogne avec un premier thriller diffusé sous forme de feuilleton pendant six mois. Par la suite les idées s'entassent dans un coin de son esprit et la vie poursuit son cours.Chacun porte en lui ses propres déchirures, et quitter sa ville et ses racines à l'âge de douze ans fut certainement une de celles qui marqua Fabrice Pichon le plus profondément. Aujourd'hui Fabrice Pichon partage son temps entre Dijon et la Franche-Comté, où il a retrouvé ses racines.

Commenter cet article

Fabrice 18/09/2012 19:52

Bravo Carine, eh oui je ne pouvais pas faire autrement que te féliciter pour ton blog. Je te remercie de faire partager tes lectures avec tant de conviction et de sincérité....et en plus je suis content d'être en si bonne compagnie ( Paul Colize j'adore et Alexis Aubenque aussi...que demùander de plus) alors encore une fois bravo, bon courage et belles lectures

Carine 18/09/2012 20:16

Merci beaucoup Fabrice ! Contente que ce blog te plaise ... bonne soirée !

Isabelle 18/09/2012 16:39

Félicitations pour ce magnifique blog Carine ! tes chroniques si bien construites et rédigées avec talent et finesse , me font bien souvent craquer ! tu es bien courageuse et passionnée , voila de bien jolies qualités ..... je t'envoie donc mes sincères encouragements , encore bravo !!!!

Carine 18/09/2012 19:09

oups ... encore quelques fois ! ^^

Carine 18/09/2012 18:58

Merci beaucoup ma chère Isabelle ... j'espère te faire craquer en quelque fois ! :-)

Jean Dewilde 18/09/2012 12:56

Coucou Carine,
Tu m'en bouches un coin et j'en reste bouche bée. D'abord, le nom, si ça ce n'est pas une trouvaille ! Je suis assez jaloux, je le concède. Ensuite, le premier coup d'oeil et je succombe, c'est épuré et très beau. Je ne sais combien de temps tu y a passé mais la réussite est au bout. Je dis: Respect, Madame.

Carine 18/09/2012 13:08

Coucou Jean ! Waouh ... qu'est-ce que je suis heureuse à la lecture de ces mots ! J'y ai passé énormément de temps car la version est nouvelle et je ne savais que travailler sur l'ancienne. Alors pas à pas, et je dois bien le reconnaître après quelques heures accumulées, j'ai réussi à me dépatouiller. J'ai hâte maintenant que tout soit en place pour avoir la trame définitive de mon blog. Un grand merci pour ton message qui me fait chaud au coeur !

Marie-Claire 18/09/2012 12:31

Bravo pour ton blog Carine.
Pa présence était nécessaire parmi toutes les nouvelles blogueuses et blogueurs. J'ai toujours beaucoup aimé les chroniques que tu faisais sur tes lectures. Tu rends les livres assez attachants et pour la plupart nous avons juste envie de les lire.
Ton blog est très sympathique et j'espère y trouver une newletters car je ne suis pas très blog mais j'ai toujours envie de retrouver les blogs des gens que j'apprécie. C'est beaucoup de travail mais accroche toi car tu es bien partie pour. Je t'embrasse très fort et bon succès pour cette entreprise

Carine 18/09/2012 12:44

Merci Marie-Claire ! J'espère que cette version va vite se développer pour que je puisse apporter toutes les informations dont j'ai envie. Je croise les doigts pour que cela se fasse rapidement ! Merci du fond du coeur pour ton soutien, c'est très important ! Je t'embrasse bien fort !

Betty 18/09/2012 12:14

Bonjour Carine,
Je ne suis pas très blog mais j'aprécie le tien et je pense trouver des idées de lecture très intéressante!
Bisousss et bon courage pour. La suite.

Carine 18/09/2012 12:19

Merci beaucoup Betty ... j'ai passé beaucoup de temps à sa création. J'espère que tu trouveras des idées de lecture et surtout que tu me tiendra au courant ! Bonne journée à toi et merci pour tes encouragements ! Bisous ...

Richard 15/09/2012 13:20

Bravo Carine,
Bienvenue à toi dans le monde merveilleux des blogues littéraires.
Tu étais prête à animer ton propre blogue.
Et il est très beau!
Bonne chance
Félicitations !

Richard Migneault 15/09/2012 15:24

Tu peux compter sur moi Richard !

Richard 15/09/2012 14:29

Ne lâche pas Carine !!

Carine 15/09/2012 13:45

Merci beaucoup Richard !
Sans le soutien infaillible d'un ami comme toi je ne sais pas si j'aurai osé franchir le pas ... C'est chose faite et j'en suis ravie ! Encore quelques réglages à faire, j'espère m'en sortir !