Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le noir émoi ...

Passionnée de littérature noire, retrouvez les chroniques des livres que j'ai aimés un peu, passionnément voire à la folie. Bienvenue au coeur de mes noirs émois ...

LE DERNIER LAPON d'Olivier Truc

Publié le 12 Novembre 2012 par Carine Boulay

LE DERNIER LAPON d'Olivier Truc

Kautokeino, Laponie centrale, 10 janvier. Nuit polaire, froid glacial.

Demain, le soleil disparu depuis 40 jours, va renaître. Pendant cette dernière nuit avant la renaissance du soleil, un tambour sacré des sami est volé. Cette même nuit, un éleveur de rennes est assassiné. Klemet le Lapon et sa jeune coéquipière Nina, enquêteurs à la police des rennes vont se lancer dans une enquête déroutante à plus d’un titre. Quel peut bien être le rapport entre ce tambour sacré et la mort de Mattis un simple éleveur de rennes ?

L’enquête, qui s’oriente d’abord sur des rivalités entre éleveurs, va se révéler bien plus complexe et mettre en lumière d’autres mobiles, d’autres intérêts.

Depuis les fondamentalistes protestants aux groupes politiques d’extrême droite, qui aussi pouvaient trouver un intérêt à voir disparaître ce tambour, symbole de la civilisation aborigène ?

Et quel est le rôle de ce géologue français qui écume les bars de la région ? Il faudra toute l’intelligence et la ténacité de nos deux enquêteurs pour démêler l’écheveau, et parvenir enfin à la vérité.

- Chuuut. Pas maintenant. Tu vas me gâcher le moment le plus magique de l'année.

Nina le regarda sans comprendre. Klemet ramassa le Finnmark Dagblad du jour et lui montra la dernière page, celle de la météo. (…) Klemet était recueilli, les yeux plissés. Le soleil avait de la difficulté à décoller. Il demeurait à proximité de l'horizon. Klemet paraissait maintenant observer son ombre dans la neige, comme s'il découvrait une magnifique œuvre d'art. Puis les enfants se remirent à jouer, des adultes à se taper dans les mains ou à sauter sur place. Le soleil avait tenu parole. Tout le monde était rassuré. L'attente, quarante journées sans ombre, n'avait pas été vaine.

Olivier Truc, journaliste français installé à Stockholm, signe avec ce premier roman un récit époustouflant de maîtrise sur ces terres inhospitalières du grand nord.

L’enquête policière proprement dite prend une dimension plus ethnologique et écologique avec la recherche du tambour. Les enquêteurs sont confrontés au racisme, à la ségrégation, toutes choses qui conduisent à la disparition d’une culture ancestrale.

L’écriture est précise et, avec une profusion de détails pittoresques, nous fait découvrir la culture des sami, peuple aborigène de Laponie, nous invite dans les « gumpi » (tentes traditionnelles), de ces éleveurs de rennes. Par petites touches, l’auteur nous dévoile peu à peu son intrigue. Ce récit décrit de manière fort poétique les paysages de ces immensités glacées, et les traditions et les coutumes des gens qui y vivent, et nous brosse un portrait sans concessions des sociétés suédoises et norvégiennes où règne le racisme envers les indigènes lapons.

Ce qui m’a touché dans ce roman, plus que l’enquête policière et le formidable dépaysement qu’il nous procure, est la dimension sociale et ethnologique qu’il véhicule sur le devenir d’une culture Lapone en résistance face à sa disparition programmée. La dignité et le courage de ces hommes déjà aux prises avec un environnement hostile, qui se battent pour préserver leur mode de vie, forcent le respect.

Dans un paysage incroyable, des personnages attachants et forts nous plongent aux limites de l’hypermodernité et d’un peuple luttant pour sa survie culturelle. Un thriller magnifique et prenant, écrit par un auteur au style direct et vigoureux, qui connaît bien la région dont il parle.

A coup sûr, un grand roman !

Une chronique rédigée par Vincent Garcia.

LE DERNIER LAPON d'Olivier Truc

LE DERNIER LAPON

Olivier Truc

Éditions Métailié

Thriller

454 pages

Journaliste depuis 1986, il vit à Stockholm depuis 1994 où il est le correspondant du Monde et du Point, après avoir travaillé à Libération. Spécialiste des pays nordiques et baltes, il est aussi documentariste pour la télévision. Il est l’auteur de la biographie d’un rescapé français du goulag, L’Imposteur (Calmann-Lévy).

Commenter cet article

Marie-Claire 12/11/2012 08:54

Bravo Vincent pour cette superbe chronique. Tu étais à fond dans le livre, tu passes très bien ton ressenti et tu donnes vraiment envie de connaître ce livre. Et un nouveau chroniqueur !! C'est vraiment bien Vincent. J'attends avec impatience la prochaine

Vincent 12/11/2012 16:49

Encore merci pour vos encouragements qui me vont droit au coeur. C'est que ça m'inciterait à persévérer si je n'y prenais garde.

sandrine 12/11/2012 07:41

un grand bravo, je suis bluffée par ta chronique, tu es si précis, si habité par ce que tu écris que tu nous raconte à ton tour une histoire...cela donne envie d'en savoir plus... bienvenu dans le monde des chroniqueurs....

Vincent 12/11/2012 16:50

Je te remercie pour ton indulgence, mais il a fallu que Carine me "gronde" gentiment plusieurs fois et qu'elle me recadre pour que j'arrive à rendre une copie présentable. C'est que ça ne s'improvise pas, tout ça, et tu le sais bien.